mardi 27 juin 2017

Economie

Finances. Le wali bank al maghrib en guerre contre les banques. Le wali de la banque centrale, Abdeltif Jouahri, vit les heures les plus tendues de sa longue carrière à la tête de cette institution, avec les établissements bancaires du pays avec qui, il entretenait par le passé des relations cordiales et professionnelles   irréprochables. Il aura fallu que le Maroc pour la flexibilité du régime de change et le flottement du dirham par rapport aux monnaies étrangères afin de booster les exportations et l’investissement direct extérieur, pour que s’installe un climat de suspicion que le haut responsable a étalé au grand jour lors d’un rendez-vous médiatique avec des adjectifs très durs à l’égard de ces établissements. Actu-maroc.com
Ferroviaire. L’ONCF mobilisé pour faciliter la mobilité des passagers. L'Office national des chemins de fer (ONCF) s’est préparé pour faciliter la mobilité de plusieurs milliers de passagers à bord de ses trains tout au long de la période estivale qui connaît une grande affluence de voyageurs, selon l’Office. Ainsi, dans les   établissements de maintenance du matériel ou au niveau de l’accueil et de l’assistance dans les gares et à bord des trains ou encore dans le poste de commandement de Rabat, toutes les équipes ONCF sont mobilisées pour assurer les déplacements des clients dans les meilleures conditions de confort et de sécurité, a indiqué l’Office dans un communiqué. Medi1tv.com
Aérien. Royal Air Maroc lance une desserte Porto-Casablanca. Le vol inaugural de la ligne aérienne reliant Porto à Casablanca a été lancé dimanche 25 juin lors d’une cérémonie organisée à l’aéroport Francisco Sa-Carneiro de la deuxième plus grande ville du Portugal. Le directeur régional de Royal Air Maroc   au Portugal, Adil Korchi, s’est félicité de la réouverture de ce vol régulier Porto-Casablanca, notant que cette décision est le résultat d'une stratégie de diversification initiée depuis deux ans déjà par la compagnie présente dans le pays depuis 1975. 2m.ma
Pensions civiles. Boussaid se prononce sur la réforme paramétrique du régime. La réforme paramétrique du régime des pensions civiles a un impact positif sur l'équilibre à court terme du régime ainsi que sur le niveau des pensions minimales servies, a affirmé le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid. « Toutefois, malgré son importance, cette réforme reste insuffisante », a relevé Boussaid qui présidait ce vendredi 23 juin la troisième session du conseil d’administration de la Caisse Marocaine des Retraites (CMR) au titre de son sixième mandat, par délégation du Chef du Gouvernement, indique un communiqué de la CMR.    Quid.ma