mardi 04 août 2020

Actualité

9.500 faux billets au Maroc. Le nombre de faux billets a augmenté de 6% à 9.575 billets en 2019, d’une valeur de 1,5 million de dirhams (MDH), selon Bank Al-Maghrib (BAM). Les contrefaçons ont ciblé particulièrement la coupure 200 dirhams, représentant une part de 69% et par série d’émission, c’est celle de    Lesiteinfo.com
Le richissime saoudien Al Waleed Ibn Talal cède le Four Season de Marrakech. Business. Le fonds anglais Actis et l’Ugandais d’origine Moez Mangajli viennent de conclure le rachat de l’hôtel Four Seasons à Marrakech, selon le mensuel casablancais Économie & Entreprises (E&E). « Le vendeur de ce palace n’est autre    Article19.ma
Covid-19: pas de congés pour le personnel médical au Maroc. Le ministère de la Santé a annoncé, ce lundi 3 août, l'annulation des congés pour l'ensemble du personnel médical de santé, y compris ceux ayant déjà pris des vacances. Ces derniers doivent rejoindre les locaux de travail dans un délai de 48H    2m.ma
Le Maroc, une économie émergente et un “global player”. Le Maroc a fait du développement économique durable un choix stratégique, a indiqué l’ambassadeur du Maroc au Brésil, Nabil Adghoghi, notant que le Maroc, qui fête le 21è anniversaire de l’accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône de Ses glorieux    Mapexpress.ma
Espagne. Les homosexuels marocains accueillis à bras ouverts. Grand soulagement pour la communauté marocaine LGBT+ en Espagne. La Cour suprême s’est enfin prononcée mercredi, en faveur de la liberté de circulation en Espagne pour les détenteurs d’une carte de demandeur d’asile à Ceuta et Melilla. Se félicitant de    Lobservateur.info
La ville de Tanger va accueillir un nouveau marché de gros. A l’ère du coronavirus, les précautions sanitaires sont d’autant plus importantes. La région de Tanger, touchée de plein fouet par la propagation de la Covid-19, attend justement la finalisation d’un des grands projets du programme Tanger-Métropole    Le360.ma
Pollution plastique : Le coronavirus corse le combat. La pandémie liée au coronavirus risque de porter un sacré coup à la lutte contre la pollution plastique, et ce à l’échelle nationale et internationale. Rappelons d’emblée que le Maroc a adopté en 2016, la loi 77-15 qui interdit de produire, importer,    Fnh.ma